BOKASHI ET EM

 

QUE VEUT DIRE “BOKASHI” ?

Bokashi est un mot japonais qui signifie matière organique bien fermentée. C’est une bonne alternative (ou supplémentaire) au compost. Les matières organiques sont stockées hermétiquement. Pendant le processus de fermentation, les micro-organismes efficaces (EM) pré-digèrent les matières organiques tout en produisant des substances métaboliques utiles. Grâce à cette technique de conservation, l’énergie est conservée dans le produit. Le produit final, c.-à-d. le Bokashi, a une valeur nutritive supérieure (p.ex. la choucroute) à celle des matières organiques non fermentées.

 

Presque toutes les matières organiques se prêtent à faire du Bokashi. En tant qu’amateur de jardin, vous pouvez faire du Bokashi vous-même à un coût très réduit.

 

Avantages du Bokashi (compost fermenté)

Contrairement au compost traditionnel, l’énergie nutritive du Bokashi préparé reste conservée. Il assure :    

  •  Unenourriture favorable pour la vie du sol ;
  • Un effet désintoxiquant pour le sol ;
  • Un environnement propice à tous les micro-organismes ;
  • Une disponibilité rapide des substances alimentaires pour les plantes

 

Les micro-organismes efficaces (EM) présents dans le Bokashi assurent :

  • La production de toutes sortes de substances bioactives importantes : enzymes, antibiotiques naturels, hormones de croissance, minéraux, vitamines et antioxydants.
  • Un développement vers un sol sain qui prévient les maladies.
  • Une plus grande diversité et activité microbiennes, bénéfiques pour la nature et l’homme.

 

  1. Préparer du Bokashi (compost fermenté) dans un seau avec les déchets de cuisine grâce au démarreur Bokashi

 

DÉMARREUR BOKASHI – (article N0037)

Le démarreur Bokashi est le produit de base qui permet de fermenter toutes sortes de matières organiques. Ce démarreur est composé de son de blé fermenté à l’aide des micro-organismes efficaces (EM).

 

Préparation

Chacun peut faire du Bokashi à partir des déchets biodégradables de la cuisine en ajoutant un peu de démarreur Bokashi.

Les micro-organismes efficaces (EM) présents dans le démarreur Bokashi assurent que les déchets ne pourrissent pas, mais qu’ils fermentent. Lors d’une bonne fermentation, rien ne pourrit et il n’y a pas de mauvaises odeurs. Une substance précieuse se développe.

Comment faire ?

  1. Prendre un seau que l’on peut fermer hermétiquement avec un robinet dans le bas.
  2. Découper les déchets biodégradables (des légumes, des fruits et du jardin) en petits morceaux (max 5x5cm).
  3. Saupoudrer une petite quantité de démarreur Bokashi au fond du seau de cuisine.
  4. Mettre une couche de déchets frais découpés dans le seau.
  5. Saupoudrer de nouveau une petite quantité de démarreur Bokashi sur les déchets.
  6. Presser les déchets.
  7. Bien presser pour enlever l’air.
  8. Répéter ce processus jusqu’à ce que le seau soit plein.
  9. Évacuer quotidiennement le jus du fond du seau.
  10. Laisser fermenter les déchets dans le seau pendant 2 semaines au minimum.

 

Résultat

  •             Le Bokashi est prêt quand vous remarquez une odeur aigre-douce. Les déchets biodégradables ont à peine changé de structure et de volume.
    • Mélanger directement le Bokashi à la surface du sol (0,5 à 4 kg par m²) ou bien l’ajouter au compost traditionnel pour l’utiliser plus tard.
    •            Mélanger dans du terreau ou substrat à 4 % de volume pour favoriser le développement sain de la plante ainsi que son développement racinaire.

 

 

  • Du jus sera créé lors de la fermentation. Vous pourrez le récolter grâce au robinet en bas du récipient.
    •  Il pourra servir d’engrais végétal pour les plantes et toutes sortes de végétaux, dans un dosage de 1/100.
    • On pourra également l’utiliser dans les toilettes ou les tuyauteries d’évacuation.
      Le jus de Bokashi diminue le danger d’obstruction et fait disparaître les odeurs désagréables. Ne pas conserver le jus.

 

  1. Relancer la vie microbienne du sol grâce à Microferm

    Microfermrm est une solution liquide prête à l’emploi composée de micro-organismes efficaces (EM).

Les EM augmentent la diversité microbienne du sol, afin de pourvoir les végétaux en matières bioactives, telles que des hormones de croissance et des antibiotiques naturels, des vitamines, des enzymes, des antioxydants… Ceci augmente l’immunité des plantes et les protège contre les bactéries et les moisissures nocives. Les micro-organismes efficaces (EM) s’installent définitivement dans le sol, se multiplient et dominent les bactéries, moisissures et virus nocifs présents. Les micro-organismes neutres qui, dans un sol malade, avaient opté d’imiter les micro-organismes nocifs prédominants à ce moment-là, suivront et imiteront dès lors les micro-organismes efficaces (EM). Ainsi, on crée un équilibre naturel durable.

  

Champs d’application

  • Crée une vie équilibrée dans le sol.
  • Active la fermentation des déchets végétaux et d’animaliers.
  • accélère la décomposition du compost (meilleure transformation et moins de nuisances olfactives).
  • Combat les mauvaises odeurs (p.ex. de la litière du chat ou de la corbeille à chien).
  • Crée un équilibre naturel dans l’étang.
  • En pulvérisation sur les plantes, il a un effet bénéfique contre les maladies.

 

Dosage

1 litre par 100 litres d’eau

MICROFERM 2 L – N0035

MICROFERM 5 L – N0036

Exemples d’utilisation :

  • AU JARDIN

Vous pouvez utiliser le Microferm pour la plantation et l’entretien de votre jardin : gazon, parterre de fleurs, arbustes, etc. C’est une méthode unique pour obtenir un jardin vivant et en bonne santé sans faire appel à des produits chimiques.

 

Dosage :1-2 l de Microfermpar an par 100 m2 (diluer le Microferm avec de l’eau dans un rapport 1/100)

 

Mode d’emploi : Diluer le Microferm avec de l’eau et arroser ou pulvériser à grosses gouttes avec une balayette en coco, de préférence par temps nuageux ou pluvieux. On peut répartir la quantité conseillée en plusieurs fois.

26

  • PLANTES D’APPARTEMENT

Ajouter régulièrement (p.ex. 1x tous les 15 jours) du Microferm à l’eau d’arrosage des plantes.. On peut aussi vaporiser du Microferm dilué sur les plantes. Ainsi, on améliore la résistance naturelle des plantes et on favorise la diversité microbienne autour des racines.
Dosage : 1/100

 

  • CULTURE ET ENTRETIEN DU POTAGER ET DES ARBRES FRUITIERS

L’emploi des micro-organismes efficaces est une méthode unique pour obtenir  d’excellents légumes et fruits sans faire appel à des produits chimiques.

Dosage (appliquez la solution qui vous semble convenir le mieux) :

  • 0.1-0.2 l Microferm par an par 10 m2 (diluer le Microferm 1/100)
  • Après la plantation et pendant toute la période de croissance, on arrose avec du Microferm dilué dans un rapport de 1/100.

 

  • COMPOST
    • 1 m³ de biomasse fraîche (déchets de légumes, fruits, jardin) :

o   2 litres de Microferm (déjà dilué à l’eau)

 

Mode d’emploi : Mélanger ces ingrédients en un mélange homogène en ajoutant les 2L de Microferm pour 1m³ de matières organiques. Ensuite, faites un tas avec ce mélange, tassez-le pour faire disparaître un maximum d’oxygène. Puis, couvrez le tas avec une bâche en plastique et laissez fermenter le tout pendant au moins 8 semaines avant de l’utiliser comme nourriture pour vos plantes.

Attention : les différentes matières organiques ne sont pas compostées, mais fermentées. Cela signifie, que le tas est transformé de manière anaérobie (sans oxygène) en une nourriture précieuse pour le sol et les plantes. Le résultat final ne sera pas un compost habituel ; il s’agira de matière pré-fermentée sans pertes par l’oxydation, que les micro-organismes du sol pourront beaucoup mieux utiliser. La quantité d’eau utilisée pour diluer le Microferm dépendra de l’humidité des matières employées. L’humidité du tas ne peut pas être supérieure à 30%. Vous pouvez vérifier l’humidité en formant une boule avec le mélange. Celle-ci ne peut ni tomber en morceaux ni perdre des gouttes d’humidité.

 

Dosage : 0,5 à 4 kg de Bokashi par m2

 

 


Remonter