L’Ail

Dès octobre vous pouvez planter l'ail d'automne  !

Multiplication : L’Ail se multiplie par caïeux. Ce sont les caïeux de la périphérie des têtes qu’il faut choisir parce qu’ils sont plus vigoureux.

Epoque de plantation : On plante l’ail d'automne (ex : Thermidrôme) dès octobre jusque décembre. Si vous avez un sol lourd et humide, créez une bute et plantez sur celle-ci. L’ail de printemps (ex : Flavor) se plante en février-mars.

Le sol : L’Ail demande une terre bien ameublie, drainante. Un sol plutôt léger est idéal. Sinon, créez une bute pour drainer le sol.

Fumure : Il est déconseillé d’incorporer du fumier frais ou une fumure riche en azote avant la culture. Les bulbes risqueraient de pourrir. Par contre un apport d’engrais organique riche en potasse et en phosphore apportera les éléments indispensables à un bon développement de l’Ail. Rotation de culture : attendre deux à trois ans.

Distance de plantation : 12 cm dans la ligne et 20 cm entre les lignes. Planter sur bute par précaution dans des sols lourds.

Culture : On enfonce les caïeux dans la terre la pointe en haut en se servant pour les enfoncer des trois premiers doigts de la main. En terre légère, les recouvrir de 2 à 3 cm de terre. Sinon en terre lourde, laissez dépasser la pointe et  planter sur bute. En juin, on noue les feuilles pour favoriser le grossissement des bulbes ou bien on les couche  sur le sol en les ratissant avec le dos d’un râteau. Cette nouaison ou ce couchage  n’est réellement utile que lorsque les tiges des Aulx restent épaisses au collet.

Durée de culture : Avec les plantations d’automne, il faut environ 8 mois pour arriver à la récolte. Avec les plantations de février-mars, 4 à 4mois1/2

Récolte et conservation : l’arrachage se fait par beau temps, quand la maturité est suffisante, c'est-à-dire quand les feuilles sont jaunes. Une fois arrachées les têtes d’Ail sont abandonnées sur le sol où elles se ressuient. Puis, lorsqu’elles sont sèches, on les nettoie à la main pour les débarrasser de la terre qui les entoure. On arrache ensuite les feuilles les plus extérieures et à l’aide des feuilles restantes, on tresse les Aulx pour faciliter leur suspension dans un grenier ou un local aéré où ils seront conservés durant l’automne et l’hiver.

Les vertus thérapeutiques de l’ail : Depuis l'Antiquité, l'ail est considéré comme une véritable panacée. Il possède en effet une impressionnante série de propriétés médicinales reconnues par les scientifiques : antiseptique, bactéricide, dépuratif, diurétique, vermifuge, anti-cancéreux, fébrifuge, aphrodisiaque, hypotenseur, etc.

L'ail frais, lorsqu'on l'épluche ou lorsqu'on le broie, produit de l'allicine aux propriétés antibiotiques reconnues et de l'ajoène qui est anticoagulant. C'est pourquoi l'ail est utilisé comme prophylactique dans plusieurs infections : dysenterie, typhoïde, choléra, peste, diphtérie...

Lors de la grande peste de Marseille, en 1762, quatre voleurs arrêtés pour pillage furent graciés pour avoir révélé le secret de leur immunité face à la maladie : un élixir à base d'ail, connu depuis sous l'appellation de "Vinaigre des 4 voleurs" !

L'ail permet de combattre l'hypertension car il provoque la vasodilatation capillaire. Il est antihelminthique, c'est-à-dire qu'il chasse les vers intestinaux. Enfin l'allicine possède une action inhibitrice sur les tumeurs, d'où sa réputation d'anti-cancéreux.


Remonter