Quelques conseils avant de réaliser son plan de potager

Avant de passer au plan de jardin, voici quelques éléments importants à prendre en compte

Le choix du sol

Le sol a un rôle important pour les plantes. Il les nourrit et sert de réservoir aux « aliments » qu’on leur destine et à l’eau dont elles ont besoin. Le type de terrain idéal est celui d’une bonne terre arable. Les principales substances qui entrent dans la composition des sols arables sont :le sable, l’argile, le calcaire et l’humus.

Le sable contient de la silice, il aide au drainage du sol. Il rend les terres plus friables et facilite l’accès de l’air et de l’eau.

L’argile retient l’eau mais sous l’influence de la sécheresse, se contracte, se durcit et se fend.

Le calcaire ou craie, en quantité suffisante, empêchera les effets nuisibles de l’acidité sur la végétation.

L’humus, substance provenant de la décomposition des matières animales et végétales. Ces matières en décomposition servent de nourriture au plantes (engrais organiques, sels minéraux…). Il diminue la compacité des terrains argileux et donne de la fraîcheur aux terrains légers.

La fertilisation du sol

Pour connaitre la composition de votre sol, n'hésitez pas à faire une analyse de terre et apporter les amandements nécessaires en cas de besoin.

Voir notre fiche conseil analyse de terre

Pour avoir une bonne terre et bien nourrir les plantes, il faut privilégier une bonne vie microbienne du sol.

Un apport de fumier composté ou de EM (micro organismes efficiant) sont un atout majeur

voir notre fiche conseil " Bokashi et EM"

L’emplacement

L’emplacement du potager est très important également afin d’assurer l’air et la lumière indispensables à la bonne végétation des plantes.

Préférez un terrain bien dégagé, horizontal ou légèrement en pente, si possible orienté au Sud ou au Sud-est, donc protégé des vents du nord et de l’ouest.

Si le terrain est trop humide, ce qui peut occasionner une asphyxie des racines, il faudra prévoir un drainage. Un terrain bien drainé permettra de semer plus tôt au printemps et plus tard en automne. Il se réchauffera plus vite.

La pratique de l’assolement au potager

L’assolement (ou rotation) est le groupement, dans un même carré, des plantes réclamant les mêmes soins et ayant les mêmes exigences.

L’assolement permet de changer annuellement les légumes de place et de lutter plus facilement contre les maladies et les insectes.

Principales potagères classées par famille et par mode de végétation

 

chénopodiacées

Composées

Crucifères

Cucurbitacées

Légumineuses

Lilliacées

Ombellifères

Solanacées

Valérianacées

Légumes feuilles

Arroche-  Epinard - Poirée (bette)

Cardon Chicorée Laitue Pissenlit

Chou Cresson

 

 

 

Céleri à côtes

 

Mâche

Légumes racines

Betterave

Salsifis Scorsonère

Navet-  Radis - chou navet

 

Ail Oignon Poireau

Carotte Céleri rave

 

Légumes fruits/tubercules

 

 

Chou-fleur

Concombre Courge - Melon

 

 

 

Physalis Aubergine Pomme de terre Tomate

 

Légumes graines

 

 

 

 

Fève -  Haricot Lentille - Pois

 

 

 

 

En général, on divise le potager en 3 ou 4 parcelles

Les associations de plantes

Voir notre fiche conseil sur les associations favorables et défavorables

L’Utilisation des engrais verts

Voir notre fiche conseil sur les engrais verts

La Surface

Elle sera établie suivant vos besoins en légumes et au nombre de personnes à nourrir.

Dans certains ouvrages, on parle d’un besoin de 400m² pour une famille pour une autonomie totale en légume et de 250m² pour les fruits².

Mais pour un jardinier débutant, un potager de 100m² permet d’avoir une large gamme de légumes pendant une bonne partie de l’année pour une famille de 4 personnes.

Voir notre proposition de gamme de légumes pour un potager nourricier pour 2 à 4 personnes

L’autonomie sera une deuxième étape, après avoir acquit une certaine expérience et mis en place une couche et ou une serre pour produire des légumes en primeur.

Quelques ouvrages nécessaires pour vous aider à démarrer votre potager :

Guide Terre Vivante du potager bio – Ed. Terre Vivante.

Guide du jardinage biologique – Ed Terre Vivante

Pucerons, mildiou, limaces… - Ed Terre Vivante

Purin d’Ortie et compagnie – Ed. de Terran

Les poireaux préfèrent les fraises – Ed. Terre Vivante

Plantes compagnes au potager bio – Ed. Terre Vivante

Compost et paillis – Ed. Terre Vivante

Je sème des engrais verts – Ed. Terre Vivante

Je réussi mon compost et lombricompost – Ed. Terre Vivante


Remonter