Cultivez l'ail pour ses bienfaits sur la santé !

Vous possédez un potager ou envisagez de créer votre jardin, et vous souhaitez savoir ce qu’il est possible de cultiver comme plante pour améliorer votre santé ? Semailles, votre artisan semencier, vous liste les bienfaits de l’ail biologique sur l’organisme et vous indique les différents types d’ail et les méthodes pour les cultiver.

Qu’est-ce que l’ail biologique ?

Ail sur une table

L’ail est une plante vivace, munie à la base d’un bulbe donnant lui-même naissance à des bulbilles ou caïeux, encore appelés gousses, enfermées dans une pellicule blanche ou rose suivant la variété. L’ail peut être cultivé avec succès dans toute la France et la Belgique. Toutefois, il réussit particulièrement bien sous les climats doux de la Bretagne et du Midi.

L’ail se multiplie donc sous forme de caïeux (gousses). Lors de la récolte, il vous faudra choisir les caïeux de la périphérie des têtes car il s’agit des plus vigoureux.

Quelles sont les variétés d’ail et leurs périodes de plantation en Belgique et en France ?

Il existe deux grandes familles lorsque l’on parle d’ail :

  • L’ail rose d’automne : il se plante dès octobre, jusque décembre. Si vous avez un sol lourd et humide, créez une bute et plantez sur celle-ci. Aux environs de Paris, dans les régions du Nord de la France et en Belgique, l’ail rose se plante en automne car il est réputé comme supportant mieux l’humidité que l’ail blanc. Appartement à cette catégorie, on retrouve entre autres l’ail Thermidrôme biologique.
  • L’ail blanc de printemps : il se plante en février-mars, au sortir de l’hiver. On retrouve notamment, dans cette catégorie, l’ail Flavor.

Comment cultiver l’ail en France et en Belgique ?

L’ail se cultive idéalement dans un sol ameubli, drainant, léger. Si cela ne vous est pas possible, n’hésitez pas à créer une bute pour drainer le sol et y planter vos bulbes.

Il est déconseillé d’incorporer du fumier ou une fumure riche en azote avant la mise en culture car les bulbes risqueraient alors de pourrir. Privilégiez plutôt un apport d’engrais verts organiques riches en potasse et en phosphore.

Les bulbes se plantent en respectant ces distances : 12 cm d’intervalle dans la ligne et 25 cm entre les lignes. Et il est nécessaire d’attendre 2 à 3 ans pour la rotation des cultures. On enfonce les caïeux dans la terre la pointe en haut en se servant pour les enfoncer des trois premiers doigts de la main. En terre légère, les recouvrir de 2 à 3 cm de terre.

En juin, on noue les feuilles pour favoriser le grossissement des bulbes ou bien on les couche sur le sol en les ratissant avec le dos d’un râteau. Cette nouaison ou ce couchage ne sont réellement utiles que lorsque les tiges des aulx restent épaisses au collet.

La culture de l’ail en elle-même est assez simple : il se développe presque sans autre soin que le sarclage. Pour les plants d’automne, il faut attendre environ 8 mois avant la récolte. Pour ceux de février-mars, 4 à 4 mois et ½ sont nécessaires.

En ce qui concerne la récolte de l’ail, l’arrachage se fait par beau temps, quand la maturité est suffisante, c'est-à-dire quand les feuilles sont jaunes. Une fois arrachées les têtes d’Ail sont abandonnées sur le sol où elles se ressuient. Puis, lorsqu’elles sont sèches, on les nettoie à la main pour les débarrasser de la terre qui les entoure.

On arrache ensuite les feuilles les plus extérieures et à l’aide des feuilles restantes, on tresse les Aulx pour faciliter leur suspension dans un grenier ou un local aéré où ils seront conservés durant l’automne et l’hiver.

Les vertus thérapeutiques de l’ail

Depuis l'Antiquité, l'ail est considéré comme une véritable panacée. Il possède en effet une impressionnante série de propriétés médicinales reconnues par les scientifiques : antiseptique, bactéricide, dépuratif, diurétique, vermifuge, anti-cancéreux, fébrifuge, aphrodisiaque, hypotenseur, etc.

L'ail frais, lorsqu'on l'épluche ou lorsqu'on le broie, produit de l’allicine aux propriétés antibiotiques reconnues et de l'ajoène qui est anticoagulant. C'est pourquoi l'ail est utilisé comme prophylactique dans le cadre de plusieurs infections : dysenterie, typhoïde, choléra, peste, diphtérie...

Lors de la grande peste de Marseille, en 1762, quatre voleurs arrêtés pour pillage furent graciés pour avoir révélé le secret de leur immunité face à la maladie : un élixir à base d'ail, connu depuis sous l'appellation de "Vinaigre des 4 voleurs" !

L'ail permet de combattre l'hypertension car il provoque la vasodilatation capillaire. Il est antihelminthique, c'est-à-dire qu'il chasse les vers intestinaux. Enfin l'allicine possède une action inhibitrice sur les tumeurs, d'où sa réputation d'anti-cancéreux.

L’ail n’est bien entendu pas la seule plante médicinale reconnue pour ses propriétés thérapeutiques, en voici une liste non-exhaustive : bourrache, fenugrec, lavande officinale, sauge officinale, …

Pour plus d’informations, contactez-nous !

Si vous souhaitez obtenir davantage d’informations concernant l’ail et ses bienfaits, ou si vous souhaitez faire l’acquisition de bulbes d’ail, n’hésitez pas à prendre contact avec les équipes de Semaille.

Nous vous recommandons :

Vous devez être enregistré

Seuls les utilisateurs connectés peuvent laisser un commentaire.

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

CO²

Le travail réalisé par notre équipe a permis d’enregistrer

- 53,93 %

de consommation de CO2 en surfant sur Semailles

arbre

La générosité de nos clients a permis de planter

726 arbres

afin de compenser les émissions en CO2

Plus d'infos sur notre implication environnementale
Haut de la page