Quelles sont les fleurs préférées de nos abeilles et des pollinisateurs ?

Qu’est qu’une plante mellifère ?

Le processus vital des êtres vivants (animal ou végétal) est d’assurer sa descendance et de se reproduire.

Pour les plantes qui se reproduisent de façon sexuée (la grande majorité), il s’agit de produire des graines, des pépins, des noyaux… qui en germant en terre, donneront chacune une nouvelle plante.

Les abeilles, bourdons… sont surtout attirés par le nectar des fleurs, des plantes potagères  mais aussi des arbres, arbustes ornementaux et conifères.

Les fleurs mellifères produisent du nectar (liquide sucré) pour attirer ces insectes pollinisateurs.

Les grains de pollen qui sont issus de l’étamine (organe reproducteur mâle), permettent en s’associant au pistil (organe reproducteur femelle) d’assurer la fécondation pour un bon développement du fruit et des graines.

Le vent ou les insectes pollinisateurs (abeilles, bourdon, certaines mouches, papillons…), grâce aux poils qui couvrent leur corps et/ou leurs pattes,  servent à transporter de pollen, d’une fleur à l’autre et ainsi assure la reproduction des plantes sexuées. 

Mais ce pollen intéresse également tous ces insectes car il est riche en protéines et servira à alimenter leurs larves.

Les plantes à fleurs constituent 70% du règne végétal (on y trouve des plantes sauvages en nombre, mais aussi des plantes cultivées à vocation alimentaire ou ornementale : céréales, plantes potagères, fourragères, oléagineuse, arbres fruitiers…

Sans les abeilles et les insectes pollinisateurs, il ne peut y avoir de fécondation et donc pas de graines et de formation de fruits. La reproduction sexuée des plantes serait donc fortement compromise voire impossible et nous risquerions un appauvrissement de la biodiversité qui pourrait être irréversible.

Il est donc indispensable d’installer dans votre jardin des plantes mellifères qui, grâce au nectar et au pollen qu’elles contiennent, attireront des insectes pollinisateurs qui à leur tour transporteront le pollen d’une fleur à l’autre.

Quelles plantes choisir pour les abeilles et les insectes utiles au jardin ?

Au potager : Artichaut, courges, potirons, courgettes, concombres, cornichons, melons, cardon, topinambour

Verger, arbuste d’ornement et haie bocagère : abricotier, cerisier, noisetier, pêcher, pommier, prunier, vigne, fraisier, framboisier, groseillier, tilleul, lierre, robinier, érables, châtaignier, saule marsault, cornouiller mâle, prunellier, aubépine, symphorine blanche, ronce, vigne vierge, chèvrefeuille, rosiers, glycines, clématites, buddleia, mahonias, azalée…

Fleurs sauvages et ornementales : Pissenlit, ancolie, bourrache, coquelicot, vipérine, bouillon blancscabieuserose trémière, tournesol, ail des ours, hélianthus, cardamines des prés, lierre terrestre, bleuet, sauge des prés, épilobe, liseron, tanaisie, bardane, consoude, plantain, chélidoine, bruyères, hellébore, échinacées, reine-marguerite, nepeta, cataire, coréopsis, œillet d’inde, tagète, digitale, marguerite, chrysanthème, achillées, zinnia, dahlia, gaillarde, soucis, rudbeckia, centaurée, chardon marie, Echinops, lupin, agastache, capucine, phlomis,  pavot, ortie, onagre, millepertuis, limnanthesgrande camomille (plante refuge pour coccinelles), cardère, ipomée, aster, angélique, verveine bonariensis, valériane officinale, cosmos, dracodéphale de Moldavie, cosmos, Tithonia…

Aromatiques : coriandre, carvi, cerfeuil vivace, camomille, sarriette, fenouil, aneth, basilic, thym, lavande, sauge, hysope, romarin, origan, menthe, mélisse

Engrais verts : mélilot, moutardetrèfle blanc et incarnat, sainfoin, phacélie, vesce, sarrasin, luzerne

Les bons gestes pour attirer les butineurs au jardin :

  1.       Plantez les bonnes espèces: préférez les fleurs simples et peu profondes (les abeilles ont la langue courte), les fleurs parfumées, une belle diversité pour une floraison prolongée afin d’attirer un maximum de butineurs...
  2.       Prévoyez quelques espaces  (dans le verger, dans un coin du jardin d’agrément…) où vous laisserez pousser des herbes sauvages (chélidoine, coquelicot, bleuet, épilobe, cardamines des prés, ortie...)
  3.       Ne coupez pas trop tôt, ni trop raz votre pelouse afin de laisser fleurir les pissenlits, les trèfles, la cardamine…
  4.       Réservez un endroit où les abeilles et les insectes pourront aller s’hydrater : une mare ou tout simplement une soucoupe avec un caillou pour éviter les noyades, et si possible pas trop près de la maison et à l’ombre.
  5.       Ne binez pas systématiquement partout. Certaines espèces d’insectes pollinisateurs  creusent des trous pour y loger.
  6.       Laissez des fruits trop mûrs ou abîmés au sol. Ils seront une bonne source de sucre pour les insectes en fin de saison et pour certains oiseaux.
  7.       Créez des coins « nature » ou vous sèmerez des prairies fleuries et mellifères.
  8.       Prévoyez des habitats pour les abeilles sauvages : mur de pierres sèches, fagots de bois…
  9.       Construisez des gîtes à insectes composés de divers matériaux : tiges creuses (Angélique, fenouil…) ou à moelle (framboisier, sureau…), de briques creuses à petits trous, de l’argile, des boites creuses remplie de pailles, des buches percées de trous…

L’important est de créer un écosystème avec le gîte et le couvert et surtout de ne plus traiter avec des pesticides !

Nous vous recommandons :

  • Des auxiliaires dans mon jardin

    Disponible

    Les attirer, les loger, les nourrir Faire de son jardin un petit paradis ! Le jardinier a de nombreux alliés et quelques ennemis... Encore faut-il les identifier ! Ce livre dresse la liste illustrée de la faune du jardin. Vous pourrez ainsi attirer, loger et nourrir les auxiliaires grâce a...

  • J'installe une ruche dans mon jardin

    Disponible

    Je récolte mon miel, je protège les abeilles Une abeille qui butine, ce sont des milliers de fleurs pollinisées, des potagers riches en légumes et en fruits… Elever soi-même un (ou plusieurs) ruches dans son jardin, ce sont des milliers d'abeilles protégées, et des récoltes de miel assurée...

  • Des fleurs sauvages dans mon jardin

    Disponible

    Les choisir, les cultiver, les associer... Pour un beau jardin accueillant et coloré ! Cultiver des fleurs sauvages permet de transformer son jardin en niche écologique pour lutter contre la raréfaction des insectes et des oiseaux. Ces plantes travaillent aussi pour le jardinier, recoloni...

  • Fleurs désuètes des jardins de grand-mères

    Disponible

    Une explosion de couleurs ! Nous avons tous et toutes un petit coin de « jardin de grand-mère », réel ou fantasmé, dans la tête ! 

Vous devez être enregistré

Seuls les utilisateurs connectés peuvent laisser un commentaire.

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

CO²

Le travail réalisé par notre équipe a permis d’enregistrer

- 53,93 %

de consommation de CO2 en surfant sur Semailles

arbre

La générosité de nos clients a permis de planter

588 arbres

afin de compenser les émissions en CO2

Plus d'infos sur notre implication environnementale
Haut de la page