Quels sont les moyens de lutte naturels contre les pucerons ?

Qui sont-ils et comment se reproduisent-ils ?

Il existe une multitude de variétés de pucerons : vert, noir, brun, jaune, cendré, lanigère… avec ou sans ailes,… On dénombre environ 5000 espèces !

Ces insectes peuvent s’avérer de redoutables ravageurs et s’attaquer à diverses parties de la plante : feuilles, tiges et racines. Ils sont également vecteurs de virus qu’ils communiquent aux plantes.

Ayant une fécondité prodigieuse et exponentielle, un seul individu peut engendrer jusqu’à 6 milliards d’individus en sachant qu’il y a 9 générations, que chaque femelle pond 30 nouvelles femelles capables de se reproduire après 14 jours !

Groupés en colonies denses, souvent à l’extrémité des jeunes pousses, ils sucent la sève pour en extraire les éléments nutritifs. Leurs excréments, appelés miellat, attirent les fourmis. Des champignons microscopiques se développent sur ce miellat et se transforment en fumagine (feutrage noir) qui inhibe les échanges gazeux de la plante.

Heureusement, il existe de nombreux prédateurs mais malgré leur efficacité, ils ont parfois du mal à juguler les attaques et ce, surtout quand les conditions climatiques sont favorables aux pucerons. Les pucerons sont en activité dès 5° alors que les auxiliaires ont besoin d’au moins 10 à 15° !

Il est donc conseillé de réagir très vite lors de grosses attaques et de lutter de manière naturelle pour préserver les insectes auxiliaires tels que les coccinelles, les guêpes parasites, les larves de syrphes et de chrysopes mais également les oiseaux tels que les mésanges.

5 conseils écologiques pour lutter contre les pucerons

  1. Pucerons morts suite à l'utilisation du Savon NoirSavon noir : en pulvérisation de contact, directement sur les pucerons à 20% de dilution.

  2. Préparation de  plantes contre les insectes : tels que le purin d’ortie, de fougère et d’ail.

  3. Nichoir à mésanges : placez dès l’automne des nichoirs dans votre jardin. Les mésanges sont végétariennes en hiver, mais en été, pour nourrir leur progéniture, elles deviennent insectivores (pucerons, chenilles, coléoptères…) et peuvent faire plus de 500 allers et retours par jour pour nourrir leurs petits.

  4. Abri à coccinelles: Auxiliaires indispensables au jardin, les coccinelles adultes se nourrissent d’une cinquantaine de pucerons par jour et leurs larves de plus d’une centaine !

  5. Action préventive du sol : fertiliser le sol sans excès d’azote pour que la plante soit en bonne santé.

Tous les commentaires (1)

Amanda

Pour ma part, je "sprouillte" de l'eau avec du savon de vaisselle bio. Visiblement, les pucerons détestent cela, et ça n'ennuie pas la plante :-) Mais le savon noir est très préconisé.

Vous devez être enregistré

Seuls les utilisateurs connectés peuvent laisser un commentaire.

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

Haut de la page