Quels sont les moyens de lutte écologique contre les doryphores ?

Les doryphores et plus particulièrement leurs larves sont de véritables ravageurs pour les pommes de terre et les aubergines. Ils sont capables de détruire une récolte en peu de temps.

Le cycle du doryphore

    • Dès le printemps, les doryphores adultes sortent du sol, après y avoir hiberné, en général après une pluie et lorsque la température du sol atteint 14°.  

    • Une dizaine de jours plus tard, ils commencent à pondre.

    • 4 à 10 jours plus tard, les premières larves éclosent.

    • Après avoir subi 3 mues, les larves de doryphores s’enfoncent dans le sol pour se transformer en nymphes puis en insectes adultes.

    • En Belgique, il n’y a qu’une génération par an. Tandis que dans le sud de la France, il peut y en avoir deux. La durée minimale du cycle total est de 5 à 6 semaines
    Dès le printemps, les doryphores adultes sortent du sol, après y avoir hiberné, en général après une pluie et lorsque la température du sol atteint 14°.  

  • Une dizaine de jours plus tard, ils commencent à pondre.

  • 4 à 10 jours plus tard, les premières larves éclosent.

  • Après avoir subi 3 mues, les larves de doryphores s’enfoncent dans le sol pour se transformer en nymphes puis en insectes adultes.

  • En Belgique, il n’y a qu’une génération par an. Tandis que dans le sud de la France, il peut y en avoir deux. La durée minimale du cycle total est de 5 à 6 semaines seulement entre 25 et 28° !

  • Les adultes, mais surtout les larves, dévorent aussi bien les feuilles que les tiges, voire les racines et les tubercules de leurs plantes-hôtes, ravageant les cultures si l’invasion est importante.

5 moyens de lutte naturels

  1. Dès le début des attaques, détruisez manuellement les insectes adultes, les larves et les œufs.

  2. Pratiquez des rotations de culture

  3. Favorisez les associations de plantes : semez du lin bleu entre les rangs.

  4. Limitez la présence des plantes ornementales et sauvages hôtes du doryphore comme les morelles mais aussi le datura, le physalis, le tabac… mais aussi les repousses de pommes de terre !

  5. En lutte directe, en cas de fortes attaques et sur une surface de culture importante, pulvérisez avec des bactéries telles que le Spinosad directement sur le feuillage, dès l’éclosion des larves. Traitez par temps sec et au coucher du soleil (le Spinosad est très sensible aux ultraviolets)

Une expérience unique

Nous sommes soucieux de vous offrir une navigation sécurisée et personnalisable. Nous utilisons à cette fin des cookies afin de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt, recueillir anonymement des données de statistiques et vous permettre une visite la plus agréable possible. Google pourrait utiliser vos données personnelles et les cookies afin de personnaliser ses publicités.

Produit ajouté au panier

Sous-total de votre panier (1 produit) :